Flash info

Le nouveau gouvernement va profondément réformer la fiscalité. Pour être tenu au courant des nouvelles opportunités, inscrivez vous à notre club de contribuables.
 
powered_by.png, 1 kB
Impots reduction.fr
Réduction des intérêts d'emprunts immobiliers
Nicolas Sarkozy confirme la réduction d'impôts des intérêts d'emprunts immobiliers en cours et contredit les propos du ministre du budget. Bonne nouvelle pour les contribuables ?

Nicolas Sarkozy a annoncé une nouvelle qui devrait réjouir les contribuables ayant déjà réalisé un emprunt immobilier.

La déduction fiscale des intérêts d'emprunts immobiliers "s'appliquera à tous les emprunts (immobiliers) en cours" pour l'achat d'une résidence principale.

Dans un discours entrant dans le cadre de la campagne des législatives, Sarkozy a répété "La pensée unique s'oppose à la déduction du revenu imposable des intérêts des emprunts contractés pour l'achat de sa résidence principale. Cette déduction, je l'ai promise et je la ferai".

"Les intérêts seront déductibles à partir du jour où la loi sera votée, et cette déduction, comme je m'y suis engagé, s'appliquera à tous les emprunts en cours", a déclaré le chef de l'Etat. "Je veux une France de propriétaires", a-t-il martelé.

De son côté, en meeting électoral à Nice, le Premier ministre François Fillon a déclaré au même moment qu'il proposerait "au Parlement que, conformément aux engagements du président de la République, la déduction des intérêts d'emprunts immobiliers s'applique aux emprunts en cours". "Il faut que les Français aient la possibilité de devenir majoritairement propriétaires car la propriété, c'est la sécurité pour sa famille, c'est la confiance en l'avenir", a-t-il déclaré.

Ces déclarations vont à l'encontre de premières déclarations du ministre du Budget Eric Woerth, qui avait affirmé que cette mesure fiscale "serait applicable aux résidences principales dont l'acte authentique de vente a été signé après le 6 mai 2007, jour de l'élection du président de la République". Selon M. Woerth, la mesure devait prendre la forme d'un "crédit d'impôt limité dans le temps", les intérêts pouvant "être déduits des revenus à hauteur de 20%, ce qui correspond au taux d'imposition moyen des ménages".

Bercy estimait alors que tous ceux n'ayant pas signé l'acte définitif chez leur notaire avant le 6 mai seraient exclus "pour éviter les effets d'aubaine". L'exclusion ne concernerait pas les compromis de vente. L'idée est, selon le ministère, que "tous les foyers puissent bénéficier" de ces mesures, y compris ceux qui ne payent pas d'impôt . Cela se traduira par des réductions d'impôts pour les uns et par des crédits d'impôts , sous la forme de chèques du Trésor public, pour les autres", a aussi précisé le ministère.

Les promesses de campagne n'engageant que ceux qui les croient, la rédaction de ce site attend de voir la confirmation de cette promesse. 

Source: AFP 

 

Sondage

Le nouveau gouvernement va...
 
© 2017 Guide de la réduction d'impôts
Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.
eXTReMe Tracker